Stop aux idées reçues sur la ouate de cellulose

Posted Posted by Jean Bonais in Maison décoration     Comments No comments
fév
19

La ouate de cellulose est classée parmi les isolants thermiques d’intérieur les plus performants. Pourtant, nombreux sont les préjugés qui circulent sur la qualité de ce produit.

Ouate decellulose

Mieux comprendre ce qu’est la ouate de cellulose

Aujourd’hui, nombreux sont les idées reçues qui circulent entre les particuliers, et même les professionnels, comme quoi la ouate de cellulose est toxique, dangereuse, et surtout, qu’elle dégage de fortes remontées d’ammoniac. À titre de rappel, la ouate de cellulose est fabriquée avec des journaux et des déchets d’imprimerie. Ces matériaux sont alors broyés, défibrés puis malaxés, et subissent un traitement spécifique pour que l’isolant ainsi produit résiste mieux au feu, aux attaques des rongeurs et des insectes. Du fait de ce cycle de transformation, la ouate de cellulose dispose d’un coefficient de conductivité thermique entre 0,038 et 0,043 W/m.K. En plus d’être performant, la ouate de cellulose ne laisse également qu’une faible empreinte sur l’environnement, car il s’agit d’un produit recyclé dont la fabrication n’a nécessité qu’une faible quantité d’énergie.

Une formation pour les utilisateurs de la ouate de cellulose

Pour éviter la propagation de ces idées reçues sur la qualité de cet isolant, l’AQC – Agence Qualité Construction – a mis en observation cet isolant. Cette initiative ne porte cependant pas sur la fabrication du produit, mais se focalise surtout sur sa pose et les interventions futures une fois l’isolant posé, car nombreux sont les utilisateurs qui ne respectent pas les règles de base relative à la pose du produit. Dans la même foulée, l’ECIMA ou le syndicat des producteurs européens de ouate de cellulose décidait de mettre en place plusieurs moyens destinés à sensibiliser et à former les utilisateurs de cet isolant, entre autres une documentation spécifique pour le grand public, des étiquettes placées sur tableau électrique ou des offres de protection pour les points lumineux. À noter que ce plan d’action de l’ECIMA a reçu la validation de l’AQC.

Les fameuses odeurs d’ammoniac

La principale critique faite à la ouate de cellulose porte sur les fameuses odeurs d’ammoniac qu’elle dégage. En effet, dans le courant de l’année 2012, les fabricants du produit ont proposé des panneaux de ouate de cellulose qui dégageaient de telles remontées. Seulement, à cette époque-là, ces odeurs étaient causées par le remplacement des sels de bore par des solutions composées de sels d’ammonium. Pour éviter de telles remontées, un arrêté ministériel publié le 21 juin 2013 a obligé le retrait des ouates de cellulose fabriqués avec des sels d’ammonium sur le marché dont les fabricants regroupés au sein du syndicat ECIMA avaient déjà décidé de stopper la production en novembre 2012. Les sels de bore sont donc de retour dans le processus de fabrication de cet isolant, et les avis d’ordre technique sur la question ont été renouvelés d’ici le 30 juin 2015.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.0/10 (4 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Stop aux idées reçues sur la ouate de cellulose, 9.0 out of 10 based on 4 ratings

A propos de 

Post comment